Minoterie

Les trois moulins du groupe SOMDIAA produisent un total de 200 000 tonnes de farine par an.

Le processus de minoterie

Afin de comprendre le processus de fabrication de la farine, il faut comprendre le parcours que le grain effectue dès son arrivée au moulin.

L’animation ci-dessous présente de manière simplifiée les étapes du processus, tel que pratiqué dans les moulins de SOMDIAA.

Voir l’animation

La minoterie chez SOMDIAA : un équilibre entre tradition et modernité

Le métier de meunier repose sur un certain nombre de principes essentiels :

  • Une sensibilité, un esprit sachant allier la précision mécanique de la transformation à la nature aléatoire des grains.
  • La science de la biochimie, pour s’assurer tout au long de la chaîne, « du champ au fournil », de la qualité des produits et de leur adéquation avec l’utilisation finale.
  • L’innovation, avec la recherche et l’intégration des progrès techniques pour maintenir les excellentes performances de ses outils industriels.
  • Un savoir-faire industriel rigoureux, nécessaire pour garantir une production optimale tant au niveau des volumes que de la qualité des produits.
  • Le contrôle de la production et la mise en place d’une traçabilité garantissant la sécurité alimentaire de ses clients.

Le groupe SOMDIAA s’attache à appliquer et à transmettre ce savoir-faire en Afrique et dans l’Océan Indien.

Co-produits et développement durable

Le processus d’écrasement du blé pour obtenir de la farine permet d’obtenir les co-produits suivants :

Le son

Il fait partie des co-produits obtenus après la mouture des céréales et la séparation de la farine par tamisage/blutage. Le son contient des constituants cellulosiques (fibres alimentaires), des protéines, des sels minéraux et des vitamines. C’est à ce titre que son utilisation est parfaitement appropriée pour l’alimentation animale.

Les remoulages

Ils correspondent à un mélange de particules d’enveloppes et de farine qui est broyé pour obtenir une granulométrie homogène. Les remoulages bis ou gris contiennent plus d’enveloppes et ont un aspect proche du son fin. Les remoulages blancs ont l’aspect d’une farine avec « piqûres de son ».
Ces différents co-produits sont utilisés pour les besoins des animaux.